Actualité

Stress d’avant-match: comment le maîtriser?

Maîtriser son stress

La visualisation, c’est moins compliqué que ça en a l’air. À vrai dire, la visualisation existe sous plusieurs méthodes, mais la plus éprouvée scientifiquement reste la programmation neuro-linguistique (PNL).

Dans cet article, nous verrons les différentes étapes de la PNL:

  1. Identifier son état émotionnel optimal pour performer;
  2. Associer un geste/mot clef à cette émotion.

Grâce à la PNL, le cerveau est capable de se rappeler l’état émotionnel que l’athlète identifie comme son état optimal de performance par le seul fait de se remémorer le mot ou le geste qui lui est associé.

La PNL est sans aucun doute l’une des stratégies les plus efficaces pour réduire son stress, qu’il soit lié au sport, au travail, à l’école, etc., et qui permet d’augmenter considérablement ses performances.

PNL: la mécanique

Sans entrer dans les détails, deux parties du cerveau sont sollicitées dans l’exercice de la PNL: l’hippocampe, le siège de la mémoire; et l’amygdale, le siège des émotions. Ensemble, elles permettent d’associer un mot ou un geste à un souvenir et une émotion. Ce mot ou ce geste, intentionnellement choisi, permet par la suite de déclencher l’état émotionnel qu’évoque le souvenir associé.

Arriver à atteindre cet état émotionnel n’est toutefois pas si facile et demande beaucoup de pratique avant de pouvoir l’atteindre sur demande: plusieurs séances sont requises pour simplement atteindre légèrement l’état voulu.

Mais la PNL est à la portée de tous, pourvu qu’on se prête à l’exercice sérieusement.

Comment faire

Voici une vidéo de Benjamin Lubszynski, psychothérapeute, sur la pratique de base de la PNL: l’ancrage. Il y donne plus de détails sur la PNL et les directives pour la pratiquer.

À lire aussi: